Articles
Butch

Butch

2013 - Le 2 mars 2013

Novembre 2012 – Février 2013

Devant honorer un échange effectué avec Stefan Kochowski (aka Illusionrip), voici la figurine que je devais lui peindre. Cela, en retour de son Arwen, primée en 2008 au Golden Demon polonais.

Il s’agit de Butch, issu de la gamme Miniature Factory, propriété de Jacques-Alexandre Gillois. Celui-ci étant le sculpteur de la figurine.

La concernant, je dois avouer avoir bénéficié d’un très bon tirage. Peu de lignes de moules, une résine de très bonne qualité, et des pièces s’agençant avec facilité. En revanche, je n’avais pas une forte motivation au moment de la mettre en couleur, avec en prime un sujet auquel je ne suis pas habitué. Les débuts ne furent pas enthousiastes.

Puis, l’envie revenant, et le plaisir de jouer avec de nouvelles teintes, de chercher à s’amuser avec les couleurs et leurs utilisations, les valeurs, me permit au final d’apprécier la peinture de cette figurine. Les volumes sont justes, et même s’ils demandent un peu de rigueur et quand même quelques solides acquis, conduisent celui qui le désire à vraiment laisser le pinceau jouer avec eux.

La figurine permet de s’amuser sur le travail des matières et des textures. Le personnage portent des vêtements et accessoires qui rendent légitime l’utilisation tantôt du mat, du satiné, du brillant, ou de textures usées et délavées… (Ce qui vous vous en doutez ne passe absolument pas sur les photos qui suivent…)

Il fut donc agréable de penser vraiment en terme de valeurs, couleurs, et niveau de gris. Encore une fois, il n’y pas une goutte de blanc sur la figurine. Ni de noir pur. Certaines teintes d’éclaircis utilisées furent même tout sauf conventionnelles.

Pour la petite histoire, j’aurai quand même mis quatre années à honorer ma part contrat, Stefan m’ayant honoré de son Arwen en 2008. Mais selon lui, il semblerait que l’attente valait quand même un tantinet le coup. Puisque je n’aurai sans doute pas réussi à effectuer ce type de travail, ou résultat, il y a quelques années de cela.

Pour la tête de Mickey, il s’agit d’un désir du commanditaire. Sans doute pour avoir un contraste en ce personnage de l’enfance, et le personnage en lui-même. Il est vrai qu’avoir à ses trousses un monstre de muscles, affublé d’un t-shirt provenant de Disney Land, ne doit pas être très commun :D !

Articles dérivés :

Avec Butch comme support, j’ai écris article sur la manière d’appréhender la peinture d’une figurine dite “de concours”. Il y a plusieurs trucs et astuces, de la conception du décor, le choix du socle à la fin de la peinture.
Pour le lire, il vous suffit de cliquer sur ce lien !

Galerie de photos (par Stefan Kochowski)

Comments are closed.



Les derniers articles
Commandes


Copyright © : "Toutes les images et marques présentent sur ce site sont la propriété de leurs auteurs/détenteurs exclusifs. Les Pdfs présents dans la partie "publications" sont la propriété des éditions Thermopyles, et nous les remercions de nous autoriser à les diffuser.